Saut a l'elastique
Ca y est, le jour J est arrivé. Cela fait plusieurs semaines que j'ai peur d'avoir peur de sauter... je vais bientôt être fixé ! C'est dimanche matin, il fait grand soleil mais la température est négative et le vent glacial qui souffle en haut des cinquante mètres du viaduc de Saint-Georges-le-Gaultier est saisissant. Si bien qu'en attendant patiemment notre tour, assis sur des chaises, à regarder nos prédécesseurs disparaitre dans le vide, on s'efforce davantage de se réchauffer que de se concentrer. Une chose me préoccupe quand même, sauter correctement avec une bonne impulsion, histoire de planer un peu, plutôt que de tomber à la verticale comme une merde. Vu la prestation du gars qui vient de "sauter", c'est pas gagné... Je suis même pressé que mon tour vienne, histoire de retourner au chaud dans la voiture. Justement c'est à moi, mais il faut d'abord changer d'élastique car je suis plus léger que les personnes précédentes. Espérons que l'élastique, lui, soit aussi solide... Ne pas regarder en bas. Enfin si, pour placer la pointe des pieds au-dessus du vide. Ne pas regarder plus loin que la pointe des pieds. Regarder au loin droit devant, respirer, compter, 1, 2, 3, sauter... Woooooooooooooooooooooooooooo !!! J'ai à peine le temps de me rendre compte de ce qui arrive que le paysage se renverse à nouveau avec l'élastique qui me rappelle vers le ciel pour une petite partie de yoyo. Ca y est, ça c'est fait ! Une bonne sensation mais surtout content d'avoir sauté ! Merci à Bureau Veritas pour le cadeau. Je serais prêt à recommencer, mais la prochaine étape désormais, c'est plutôt le saut en parachute. Allez, au chaud maintenant !