Après le village d'El Chaltén perdu au bout du monde, nous retrouvons un peu la civilisation en arrivant à El Calafate, une petite ville de 20000 habitants au bord du Lago Argentino, le plus grand lac du pays. Comme les deux précédentes étapes, c'est une ville très touristique (en raison de sa proximité avec le parc national "Los Glaciares" et le plus célèbre de ses glaciers, le Perito Moreno). Mais il y règne une atmosphère plus "argentine" qu'à Bariloche, et les paysages environnants sont également plus patagoniens (végétation rase, grandes étendues désertiques, lacs et rivières glaciaires bleu turquoise). Depuis Bariloche, nous croisons régulièrement les mêmes personnes dans la rue, à l'auberge, dans le car, et nous retrouvons à El Calafate Carole et Bastien, un couple de Français avec qui nous avions fait connaissance lors de la longue attente du car à Perito Moreno (la ville, à ne pas confondre avec le glacier). Ils partagent le même logement que Janina (Allemande) et c'est donc à cinq que nous passons la soirée au restaurant (le bife argentino était succulent) et le jour suivant au Perito Moreno (le glacier...).

Le car de 8h30 qui nous amène sur le site du glacier ne nous permet de rentrer en ville qu'à 17h. Arrivés à 10 heures, ça nous laisse donc 7 heures sur place. Ca semble long pour parcourir les 4 kilomètres de passerelles installées face au front du glacier, d'autant plus que le temps est gris, froid, et qu'il va se mettre à pleuvoir. Le spectacle est pourtant fascinant. Le Perito Moreno est l'un des quelques glaciers de la planète qui ne recule pas. Son front fait 5 kilomètres de large, environ 70 mètres de haut (au-dessus de la surface du lac) et se jette dans le Lago Argentino. Sa superficie est plus grande que celle de Buenos Aires ! Constamment, on entend la glace craquer, se fissurer et régulièrement on aperçoit des blocs de toute taille s'effondrer dans le lac. Une seconde après, on les entend se détacher de la paroi puis se fracasser sur la surface du lac. Alors que nous nous étions repliés au chaud dans la cafétaria vers midi, la pluie s'arrête, le soleil apparaît, et nous voilà repartis pour l'après-midi à contempler le glacier sous toutes les vues possibles.
Après une dernière soirée ensemble dans un bar, nous nous séparons. Janina part vers Ushuaïa dans la nuit, Carole et Bastien y vont le lendemain, et Alex part pour Puerto Natales au Chili préparer le trek dans le parc national Torres del Paine, où je dois le rejoindre un jour plus tard.

Le dernier jour, je pars donc seul faire un tour de bateau pour voir quelques glaciers du Lago Argentino. Le premier au programme, Upsala, est trois fois plus grand que le Perito Moreno. Malheureusement le passage est rempli d'icebergs qui nous empêchent d'y accéder. A défaut du glacier, nous admirons donc les icebergs, d'une couleur bleue qui paraît irréelle. Nous poursuivons ensuite avec le glacier Spegazzini et terminons le tour en nous approchant du côté nord du Perito Moreno. Au final ce fut une très belle excursion. Nous avons tout de même parcouru près de 180 km en bateau ! Dommage que le temps soit resté gris près des glaciers (alors qu'il faisait si beau à El Calafate).