La journée commence par un petit déjeuner dans la salle commune du refuge, en-dessous du dortoir puis se poursuit par une randonnée jusqu’au sommet qui surplombe le camp. La pente est raide mais la vue est saisissante, tout comme le vent. Au nord, à quelques kilomètres, s’étend le glacier du Hofsjökull. A l’est et au sud, c’est le massif du Kerlingarfjöll et ses montagnes, colorées malgré le temps gris, et aux pics enneigés. L’horizon le plus dégagé se trouve à l’ouest où nous pouvons admirer le désert traversé par la piste Kjölur.

De retour au refuge, direction la voiture pour rejoindre la piste Kjölur, en retraversant les gués de la veille, puis cap au Sud. Nous passons cette fois à proximité du côté est du Langjökull, glacier dont nous avions vu l’autre côté une semaine plus tôt, lors de la première piste qui nous avait conduits à Thingvellir. Une langue de ce glacier se jette dans le lac Hvitarvatn, duquel s’échappe la rivière Hvita (même nom mais différente de la Hvita rencontrée le jeudi précédent). C’est cette même rivière que nous rencontrons plus loin aux chutes de Gulfoss.

Gulfoss est l’un des lieux les plus touristiques d’Islande et ça se voit. C’est la première fois du voyage que nous voyons autant de monde sur un même site, et celui-ci cumule toutes les caractéristiques du site touristique : circuit aménagé pour s’approcher des chutes, boutique souvenir et cars de Japonais ! Après la solitude de la piste à travers le désert, ça change. Les chutes n’en restent pas moins magnifiques et impressionnantes.

Le site de Geysir est tout proche de Gulfoss et facile à trouver grâce aux colonnes d’eau que l’on peut voir régulièrement s’élever dans le ciel lorsqu’on arrive par la route. On y trouve plusieurs geyseirs, dont Geysir, celui qui a donné son nom au site et à ce phénomène. Il est aujourd’hui inactif et n’est provoqué qu’artificiellement pour certaines occasions. Strokkur jaillit lui environ toutes les 5 ou 10 minutes. Imperceptiblement, l’eau commence à remuer puis une magnifique bulle se forme pour exploser en moins d’une seconde en une colonne d’eau chaude.

Il est encore tôt dans l’après-midi mais le programme d’aujourd’hui est déjà terminé ! Il ne nous reste plus qu’à nous rendre à Hveragerdi et trouver notre hôtel. Celui-ci est en fait un haras et nous n’avons qu’à suivre les cavaliers. Nous ne logeons pas dans le bâtiment principal mais dans une sorte de cabanon en bois où il n’y a pas d’autre place que pour les lits. Bref, nous ne nous y attardons pas et filons “en ville” à la recherche de la piscine. Pour je ne sais plus quelle raison nous ne choisissons pas la piscine municipale mais celle d’une clinique ou d’une maison de retraite ! On nous laisse entré, nous sommes tous seuls pour tester le hammam, la piscine extérieure, les bains chaud et s’improviser une partie de water polo dans le bassin intérieur. La soirée commence dans un snack à manger hamburgers et pizza. Nous y commençons une de nos parties de tarots quotidiennes qui ne sera interrompue que par la fermeture du lieu à 22h. Ce n’est pas grave, nous la terminerons dans le hall de l’hôtel.

Kerlingarfjoll
Gulfoss
Strokkur
Strokkur
Geysir
Hveragerdi