Altitude

La Paz s'étend dans une fracture de l'Altiplano, entre 3000 et 4000 mètres d'altitude. Les bas quartiers se trouvent en haut, tandis que la haute société habite en bas ! Avec un centre (Plaza San Francisco) à 3650 mètres, c'est la capitale la plus élevée du monde.

Bus

Les rues de La Paz sont remplies de taxis (normaux ou collectifs), micros, et surtout de minibus. Ce sont des petits vans qui suivent des itinéraires fixes avec une personne criant sans relâche cet itinéraire à tous les piétons se trouvant à proximité. Sachant que les rues sont pleines de minibus, imaginez un peu la cacophonie. Les micros quant à eux sont des vieux bus très colorés et emblématiques de la ville.

Capitale

La capitale bolivienne inscrite dans la constitution depuis 1825 est, et reste encore aujourd'hui, Sucre. Cependant, le siège du gouvernement a été transférée à La Paz en 1898. La Paz est depuis considérée comme la capitale administrative de la Bolivie. Elle détient les pouvoirs exécutifs et législatifs, alors que Sucre a conservé le pouvoir judiciaire. La Paz est aujourd'hui également la capitale culturelle et économique du pays.

Death Road

La Route de la Mort est une piste de 64 km qui relie la Cumbre (4650m) près de La Paz sur l'Altiplano à Coroico (1200m) dans la région des Yungas et la forêt tropicale. En raison de ses précipices, de l'absence de glissière de sécurité, de son étroitesse et des conditions climatiques, il s'agit d'une des routes les plus dangereuses au monde. Mais on peut quand même la descendre en VTT ! Une nouvelle route ouverte récemment a permis de réduire le trafic sur la piste. J'ai descendu cette piste à vélo en étant malade, ce qui m'a coûté la visite de toutes les toilettes entre La Paz et Coroico...

La Route de la Mort
La Route de la Mort
La Route de la Mort

El Alto

Ancienne banlieue de La Paz, c'est depuis 1985 une ville à part entière, la troisième plus grande du pays (800 000 habitants) derrière Santa Cruz (1 500 000) et La Paz (900 000). Elle est située au-dessus de La Paz à plus de 4000 mètres d'altitude. C'est une ville pauvre qui s'accroit avec l'exode rural.

Fils électriques

C'est l'anarchie dans les fils électriques dans toute la ville. Contrairement à ce qu'on pourrait penser, le réseau n'a pas été fait par un stagiaire, mais les quelques 200 cours d'eau par-dessus lesquels la ville est bâtie empêchent les connexions de se faire en sous-sol.

Grêle

Alors que je me promenais dans la ville, j'ai eu droit à un orage de grêle. Les rues pentues de La Paz sont alors devenues de vrais torrents !

Habitants

La Paz compte 900 000 Paceños. Environ 60% sont indigènes, les autres étant métis ou blancs.

Sagarnaga
Plaza Murillo
La Paz sous la grêle

Illimani

Le Nevado Illimani est l'un des plus haut sommets de Bolivie. Il domine la Paz du haut de ses 6402 mètres. La plus haute montagne du pays est le Sajama, à 6542m.

Jaén (Calle)

La Calle Jaén est une rue de l'époque coloniale particulièrement bien conservée. Elle abrite de nombreux musées, dont le Musée des Instruments de Musique, dans lequel on trouve toute sorte d'instruments de Bolivie et d'ailleurs.

Klaxon

Les policiers chargés de la circulation ont beau jouer du sifflet, c'est un challenge de traverser la rue à La Paz, et l'on s'en tire rarement sans quelques coups de klaxons.

Légende

La majorité des Paceñas portent des habits traditionnels, dont le fameux chapeau melon. La légende raconte qu'à l'origine, un importateur anglais de chapeaux melons s'était retrouvé avec tout un stock de chapeaux marrons qu'aucun homme ne voulait porter. Il fit alors croire aux Boliviennes que toutes les Européennes à la mode portaient un tel chapeau, et celles-ci l'adoptèrent sur le champ.

Micro
Foetus de lamas séchés
La Paz

Marché des sorcières

La Paz est un immense marché à ciel ouvert. Chaque trottoir est investi par les cholitas et leurs étals, et chaque rue a sa spécialité (fruits secs, bricolage, etc.). Entre les rues de Sagarnaga et Santa Cruz se situe le marché des sorcières. On y touve divers produits tels que des herbes, des poudres, des foetus de lamas séchés ou n'importe quel objet faisant partie des rituels aymaras. Les foetus de lamas sont par exemple enterrés lors de la construction d'une maison comme offrande à la Pachamama afin qu'elle protège ses habitants.

Nuestra Señora de La Paz

"Notre Dame de la Paix", c'est le nom officiel de la ville, sous lequel elle fut fondée le 20 octobre 1548 par le capitaine espagnol Alonzo de Mendoza.

Or

Autrefois, les Espagnols cherchaient de l'or dans le Choqueyapu, la rivière qui coule au fond de la vallée. Ce n'est plus aujourd'hui qu'un égout, le plus souvent souterrain.

Pollution

Située dans une cuvette, à l'abris des vents, à une altitude où l'oxygène se fait rare, avec un trafic monstre et un parc automobile pour le moins polluant, l'air de La Paz est irrespirable ! Monter une rue à pied n'est pas forcément si bon que ça pour la santé. J'ai dû perdre 10 ans d'espérance de vie lors de mon séjour à La Paz.

Micro
Iglesia San Francisco
La Paz

Quarante-deux

C'est le nombre de milliers de places que compte le stade olympique Hernando Siles (du nom d'un ancien président). A 3637 mètres d'altitude, c'est l'un des plus hauts du monde. En mai 2007, la FIFA interdit les stades à plus de 2500 mètres pour les qualifications à la coupe du monde de football. Après intervention du président bolivien, la limite fut portée à 3000 mètres, avec une dérogation pour l'estadio Hernando Siles.

Retrouvailles

C'est à La Paz que j'ai recroisé la route de plusieurs voyageurs rencontrés durant mon voyage : Carole et Bastien rencontrés en Patagonie, Karelle et Sébastien rencontrés en Antarctique (et sur qui j'étais tombé par hasard à Copacabana) et Marie-Laure et Antonin rencontrés dans le Noroeste Argentino. Ca a été l'occasion de bonnes bouffes. Merci et bonne continuation à vous tous ! Quant à Nathalie, on s'est raté de peu... Rendez-vous en France !

Siège du gouvernement

Le palais présidentiel et le Parlement sont situés autour de la Plaza Murillo, dans le centre-ville. C'est également sur cette place que se trouve la cathédrale de La Paz. La résidence du président se trouve quant à elle dans les quartiers sud de la ville.

Tiwanaku

La civilisation Tiwanaku est une civilisation pré-inca ayant occupé une grande partie de l'Altiplano entre les années -1500 et +1200. Sa capitale, la Cité du Soleil, était située à une soixantaine de kilomètres de La Paz, à proximité du lac Titicaca. On peut encore y voir, entre autres, d'immenses statues anthropomorphes.

La Porte du Soleil
Tiwanaku
Tiwanaku

Urbanisme

La Paz est construite dans un canyon sur les flancs de l'Altiplano. La vue d'en haut y est spectaculaire. L'avenue principale, le Prado, suit le fond de la vallée. On y trouve à la fois des édifices coloniaux et des bâtiments modernes. Plus l'on s'éloigne et plus les constructions sont anarchiques. Le relief abrupt ne semble pourtant pas limiter l'expansion de la cité.

Vallée de la Lune

C'est une région au sud de La Paz où l'érosion a sculpté dans la montagne des formes ressemblant à des milliers de stalagmites.

Wrestling (Cholitas)

Le dimanche soir nous sommes allés voir Cholitas Wrestling, du catch bolivien. C'est un spectacle très populaire en Bolivie auquel les Paceños assistent en famille. Comme tout match de catch, c'est du grand n'importe quoi, toujours simulé bien sûr, avec intervention du public lorsque ce n'est pas le combat lui-même qui se déplace jusque dans les tribunes !

Cholitas Wrestling
Cholitas Wrestling
Cholitas Wrestling

X

Un X n'indique jamais, jamais, l'emplacement d'un trésor.

Yungas

Les Yungas sont une région s'étendant entre les sommets de la Cordillère Royale et la forêt amazonienne. On cultive dans ces vallées humides des fruits tropicaux, mais également la coca.

Zona Sur

La zone sud est l'endroit le plus bas de La Paz, à 3000 mètres environ. Il possède donc un climat plus favorable. C'est ici que se trouvent la majorité des quartiers résidentiels et des écoles privées de la ville. Celles-ci peuvent coûter jusqu'à 200 dollars par mois, quand les écoles publiques sont elles gratuites.