Deux jours après avoir quitté Salta, j'arrive juste à temps mardi matin à Nazca au Pérou pour prendre une douche et sauter dans l'avion avec Romaric, Laure et Sandrine pour survoler les célèbres lignes. La signification de ces géoglyphes, réalisés entre 400 et 650 après JC par les Nazcas, et représentant des animaux ou des figures géométriques, reste aujourd'hui un mystère pour les archéologues. Vus d'en haut, les dessins situés entre les lignes droites et les cours d'eau asséchés sont difficiles à distinguer. Afin d'observer les tracés du mieux possible, le pilote penche l'avion d'un côté puis de l'autre, à la limite du décrochage, et ce pour chaque figure. Il faut mieux avoir le coeur bien accroché, mais après le vol en parapente et la traversée du passage de Drake, je commence à avoir l'habitude d'être retourné dans tous les sens. Ceci dit, nous sommes tout de même tous soulagés d'atterrir après 35 minutes de vol.

L'après-midi, nous visitons le cimetière de Chauchilla qui compte 400 tombes nazcas. Pillées depuis longtemps, les archéologues en ont restaurées une douzaine dans lesquelles sont exposées des momies, toutes en position foetale et dirigées vers l'Est (le Soleil levant). Notre guide Julio nous emmène ensuite dans un atelier de céramiques où ces dernières sont fabriquées selon les techniques des Nazcas. Après une dernière démonstration sur l'orpaillage dans la région, nous allons terminer notre journée à la Casa del Pisco déguster quelques cocktails locaux, et nous motiver avant une nouvelle nuit en car (ma 3ème consécutive) qui nous mènera jusqu'à Arequipa.