Manzana de las Luces

De retour à Buenos Aires pour prendre l'avion vers Paris, nous poursuivons notre découverte de la capitale argentine par la visite de la Manzana de las Luces.

Il s'agit de 4 cuadras (blocs délimités par 4 rues) situées dans le centre historique de la ville qui ont abrité, et abritent encore, un grand nombre d'institutions culturelles (d'où le nom "Luces", les "Lumières"). Le lieu s'est initialement développé avec l'installation d'un collège jésuite au XVIIème siècle. On peut y voir, entre autres, la Salle des Représentants, qui fut l'équivalent du parlement actuel du 1er mai 1822 jusqu'à la fin du XIXème siècle, et la Iglesia de San Ignacio. Cette église, dont la dernière reconstruction a été inaugurée en 1722, est la plus ancienne église de Buenos Aires encore présente aujourd'hui. Quant à sa tour sud qui date de 1686, il s'agit de la construction la plus vieille de la ville.

Depuis la Manzana de las Luces, on peut également descendre jusqu'au réseau de tunnels qui parcouraient autrefois le sous-sol de la cité porteña. La fonction de ces tunnels, construits à 'époque coloniale entre les XVIIème et XVIIIème siècle, et qui reliaient entre eux de nombreux édifices, reste aujourd'hui une énigme. De nombreuses hypothèses ont été émises sur l'utilité de ces tunnels : contrebande, défense, fuite en cas d'attaque... mais aucune n'a pu être confirmée.

Iglesia de San Ignacio

Nous terminons la journée (et les vacances) par un tour au jardin japonais, situé dans le quartier de Palermo. Ce sera tout pour l'Argentine et moi en 2013. Rendez-vous en 2014...