Ce billet fait suite à celui consacré à l'obtention de la résidence temporaire (visa de travail) en Argentine. Les démarches présentées sont valables pour tout citoyen d'un pays hors MERCOSUR.

Une année a (très vite) passé et la date d'expiration du DNI approchant, il est temps de s'occuper de son renouvellement. Cette démarche doit être effectuée tous les ans, jusqu'à la 5ème année. Il sera alors possible de faire une demande de résidence permanente.

ancien hôtel des immigrants à Buenos Aires
El hotel de inmigrantes à Buenos Aires qui accueillit les immigrants
en Argentine durant la première moitié du XXème siècle.

 

1ère étape : prolongation de la résidence temporaire

Il va d'abord falloir renouveler la résidence temporaire. Ce "trámite" s'appelle en espagnol "prórroga de residencia temporaria como trabajador contratado". Vous trouverez les détails dans la langue de Cervantes sur la page Residencias prórrogas du site de Migraciones. Cliquez sur "Trabajador migrante". Il doit être effectué en principe dans les 60 jours précédant ou les 10 jours suivant la date d'expiration du DNI. On a encore le temps de le faire dans les 30 jours qui suivent, moyennant un supplément de la taxe de 50%.
Les papiers à préparer sont les suivants (voir ce document officiel au format PDF) :

  • le certificat d'antécédents pénaux argentin Vous l'avez déjà fait l'an dernier pour la demande de visa, il va falloir le refaire cette année pour le renouvellement. Voir les détails dans le billet sur Comment obtenir un visa de travail en Argentine.
  • un document de "continuidad laboral" rédigé par votre employeur (si c'est le même que l'an dernier) ou un nouveau contrat de travail (dans le cas contraire) qui précise notamment le numéro CUIT de l'employeur, votre numéro CUIL, l'adresse du lieu de travail, le salaire, les horaires de travail et l'éventuelle date de fin du contrat. Ce document doit être certifié par un notaire (escribano publico). Dans mon cas, l'entreprise s'est chargée de le faire certifier.
  • la constance d'inscription de l'employeur à l'AFIP et la constance d'inscription de l'employeur dans le ReNURE (voir Comment obtenir un visa de travail en Argentine). D'après le site de Migraciones, ces documents ne sont demandés que si vous avez changé d'employeur. Ce n'était pas mon cas mais on me les a demandés quand même ! Heureusement, je m'étais rendu à Migraciones avec en plus des papiers requis tous ceux de l'année précédente.
  • des bulletins de salaires J'avais apporté mes deux dernières fiches de paie.
  • le passeport en cours de validité avec une photocopie.
  • le DNI avec une photocopie
  • 1200 pesos (montant en octobre 2015, c'était 600 pesos en février 2015).

Une fois que tout ça est prêt, vous pouvez demander un rendez-vous sur le site de Migraciones : Turno de trámites de residencias. Pour le champ "tipo de trámite", sélectionnez "prórroga de residencia". Vous aurez également besoin du "numéro de expediente" que l'on vous avait fourni l'an dernier à migraciones. Dans mon cas, j'ai pu prendre rendez-vous rapidement (à partir de 3 jours après la demande).

Je suis sorti des bureaux de migraciones 30 minutes après y être entré, avec dans mon passeport un nouveau tampon indiquant que j'ai obtenu la prolongation de ma residencia temporaria jusqu'au 6 mars 2016 (soit exactement 1 an après la date de validation de mon DNI).

 

2nde étape : renouvellement du DNI

Tout n'est pas fini pour autant, il faut maintenant s'attaquer au renouvellement du DNI lui-même. Il faut alors demander un nouveau rendez-vous sur le site de Migraciones ("DNI para extranjeros ya radicados" puis "solicitud de nuevo ejamplar de DNI por cambio de categoria o prorroga"). Je n'ai pas pu faire cette demande le jour même, sans doute car le système considérait que je n'avais pas terminé mon précédent trámite de prolongation de la residencia. Le lendemain, c'était possible, mais là, les délais ne sont plus les mêmes. J'ai dû attendre plus de deux mois avant de pouvoir me rendre de nouveau dans les bureaux de Migraciones. Cette fois-ci, l'adresse a changé. J'ai eu rendez-vous à Hipolito Irigoyen 952 à Buenos Aires.

Sur place, on vous demande votre DNI avec une photocopie et votre passeport tamponné. On vous reprend en photo et scanne les empreintes digitales de nouveau. Vous passez à la caisse (50 pesos en mai 2015) et on vous donne le papier que vous devrez remettre à la personne qui sonnera chez vous en échange de votre nouveau DNI. Si personne n'est passé après un mois, ou que vous étiez absent à ce moment-là, il faudra alors vous déplacer pour récupérer votre précieuse carte. Si vous le pouvez, laissez le papier au gardien de votre immeuble qui se chargera de réceptionner votre DNI à votre place.

Encore une fois bon courage dans vos démarches et n'hésitez pas à laisser votre témoignage dans les commentaires.