Parmi les destinations accessibles sur un week-end depuis Buenos Aires, nous avions coché depuis un moment la ville de Rosario, capitale de la province de Santa Fe et troisième ville d'Argentine (derrière Cordoba) avec un million d'habitants. 350 km et 4 heures de car séparent le terminal de Retiro de la ville natale d'Ernesto "Che" Guevara et de Lionel Messi. On aurait aussi pu opter pour le train ou tenter le cargo-stop le long du Rio Paraná... car si Rosario a la réputation d'être la ville la plus verte du pays, c'est bien grâce au deuxième plus grand fleuve d'Amérique du Sud qui coule à ses pieds.

Bv. Oroño
Costanera
Costanera
Costanera de Rosario
Rosario

Rosario est située sur la rive droite du Paraná, qui mesure plus d'un kilomètre de large à cet endroit. Il marque la frontière avec la province d'Entre Rios. En face, une étendue verte constituée de forêts, marais, lagunes et quelques plages que l'on peut rejoindre en bateau-taxi ou en kayak si l'on n'a pas peur du courant. La costanera, promenade qui longe la rive, est un immense parc où l'on trouve bars, restaurants, tables de pique-nique (toujours accompagnées de parrillas), ferias, skate parks... Ce week-end marque la fête du printemps et de nombreuses scènes sont en train d'être montées pour les festivités. Les terrasses font le plein, et les odeurs de viande grillée nous accompagnent presque tout le long. Mais, une fois n'est pas coutume, la viande partage la carte des restaurants rosarinos avec le poisson, dont regorgent les eaux du Paraná (par exemple le Boga).

Monumento a la bandera
Costanera
Rosario

Autre emblème de la ville, le monument au drapeau (Monumento a la Bandera) est un édifice inauguré en 1957 en l'honneur du général Manuel Belgrano, héros de l'indépendance et inventeur en 1812 du drapeau argentin. Il comprend une tour de 70 mètres du haut de laquelle on peut admirer le panorama sur la ville et le fleuve. Le monument a été édifié à l'emplacement supposé où Belgrano hissa pour la première fois le drapeau. On y célèbre le jour du drapeau chaque année le 20 juin.

Quant au Jour du Printemps, nous le passerons sur la rive opposée, où les Rosarinos viennent se détendre à l'écart de la ville, bronzer, jouer au volley et bien sûr manger un asado.

Rosario
Rosario
Rosario
Rosario
Esto es vida