Avant de me rendre en Patagonie j'ai finalement fait étape à San Luis où je suis resté une semaine. Il s'agit d'une grosse ville de province sans réels attraits touristiques (mais il y a de très beaux sites à proximité, et pour les passionnés d'automobiles, on croise dans les rues des modèles datant de toutes les époques depuis les années 40 !). Je continue donc de m'acclimater et de profiter de la vie quotidienne en Argentine (et des spécialités du pays : asado, empenadas, alfajores, dulce de leche, maté, Quilmès...). Ici les gens sont accueillants et très patients, ça change un peu de Paris. La chaleur est difficile à supporter (jusqu'à 36°C l'autre jour) aussi la ville devient déserte en début d'après-midi, lorsque la plupart des commerces ferment à l'heure de la sieste, pour rouvrir autour de 18h jusqu'à tard dans la soirée.

Jeudi, nous avons fait une excursion dans le parc national de la Sierra de las Quijadas, une zone désertique où l'érosion a façonné des arêtes, terrasses et corniches dans un amphithéâtre naturel.

J'ai quitté San Luis dimanche soir en fin d'après-midi, direction le sud, à destination de San Carlos de Bariloche, dans le nord de la Patagonie. Cette ville est située au coeur d'une région surnommée la "Suisse argentine" pour ses paysages verdoyants de lacs et de montagnes, et sa spécialité culinaire, le chocolat. De bonnes soirées en perspective !