Pour ces premiers congés payés à l'étranger, je pars faire un tour des capitales scandinaves (Stockholm en Suède, Copenhague au Danemark et Oslo en Norvège) avec Romaric, Karen, François et Nicolas. Cap au Nord !

Nous arrivons en avion le jeudi soir à Stockholm et allons directement nous installer dans notre auberge de jeunesse, le Rygerfjord Hostel, qui n'est autre qu'un bateau amarré sur la rive sud du Riddafjärden, en face de la mairie. La ville est construite sur quatorze îles, ce qui lui vaut le surnom (partagé avec d'autres) de Venise du Nord. Nous nous promenons dans la vieille ville, Gamla Stan, alors que le Soleil se couche et terminons la journée en dînant dans un restaurant médiéval.

Nous entamons la journée suivante par un petit déjeuner sur la terrasse devant le bateau. Le temps est magnifique si bien qu'après avoir vadrouillé notamment dans le centre ville et sur les hauteurs de Södermalm (l'île où se trouve notre auberge), nous embarquons en direction de Grinda, une des îles de l'archipel (qui en compte plusieurs milliers). Quelques unes sont habitées, et nous apercevons sur beaucoup des résidences secondaires où les Suèdois viennent profiter d'un week-end ensoleillé. Nous posons nos serviettes à Grinda, allons goûter la température de l'eau et là surprise... elle est chaude ! En moins de deux nous nous retrouvons donc à nager dans la mer baltique (checked) qui doit quand même être un peu plus fraîche au large.

Nyhavn, le vieux port de Copenhague
L'archipel de Stockholm

Le troisième jour, nous visitons l'hôtel de ville. Il a été construit au début du XXème siècle et sa tour (fermée à la visite ce jour-là) a été édifiée de manière à dépasser celle de l'hôtel de ville de Copenhague (106 mètres contre 105,5 !). Changement de quartier pour une autre visite : le musée Vasa. Ce musée abrite un navire de guerre, le Vasa, qui coula dans le port de Stockholm lors de son voyage inaugural en 1628, qui fut renfloué en 1961, et qui reste admirablement bien conservé. En sortant du musée, nous restons sur l'île de Djurgården pour une petite marche dans le parc. Nico nous rejoint le soir et c'est à bord du Patricia que nous passerons notre dernière nuit, blanche, à Stockholm.

Je serais bien resté quelques jours de plus à Stockolm, à visiter cette capitale haute en couleurs, parcourir son archipel paradisiaque et profiter de quelques soirées dans les bars locaux ! Mais notre planning serré est déjà bouclé et une voiture de location nous attend. Nous quittons donc la capitale suédoise et nous nous dirigeons vers l'Ouest, à travers lacs et forêts. Pause déjeuner à Orebro et son château et arrêt nature au bord d'un grand lac (je pense qu'il s'agissait du lac Vänen). Alors que la pluie s'est mise à tomber, nous réservons au téléphone une auberge à Uddevalla, sur la côte ouest. Nous nous retrouvons isolés au fond d'un petit fjörd, ça change de Stockolm. Après la nuit éprouvante de la veille, nous ne faisons pas long feu ce soir-là. Nous nous couchons tôt, après un repas pas très typique : nourriture mexicaine dans un pub irlandais...

Nous reprenons la route le lendemain en direction du Sud, en longeant la côte, très découpée, parsemée de nombreuses îles et de criques abritant de petits ports de pêche. Nous nous arrêtons notamment à Göteborg, la deuxième plus grande ville de Suède. Nous assistons au coucher de Soleil devant la forteresse de Varberg, dînons au restaurant, et terminons la route de nuit jusqu'à Malmö, à la pointe sud du pays.

Mardi matin, nous visitons le centre ville de Malmö, très agréable avec ses canaux, puis prenons le train en direction de Copenhague. Ce train emprunte le pont-tunnel de l'Øresundsbron qui relie la Suède au Danemark en traversant le détroit du même nom, détroit qui relie la mer du Nord à la mer Baltique. Au milieu de la traversée, le pont se transforme en tunnel sous-marin au niveau d'une île artificielle. Arrivés à Copenhague, nous nous installons dans notre auberge et repartons illico user nos chaussures. Nous visitons, entre autres, la place de l’hôtel de ville, Strøget, la principale rue commerçante, Nyhavn, le vieux port, la petite sirène, la forteresse Kastellet, la place d'Amalienborg autour de laquelle se trouve la résidence d'hiver de la famille royale... Le soir, nous essayons de trouver le quartier de Christiana dans lequel vit une communauté autogérée. Finalement, seuls Nicolas et François persévéreront suffisamment pour y arriver ! Je me rattraperai lors d'une prochaine visite dans la capitale danoise.

Pas le temps de souffler, nous nous envolons dès le lendemain matin pour notre dernière destination, Oslo, la capitale norvégienne. Après avoir survolé la mer du Nord, ses éoliennes et la côté découpée de l'ouest de la Suède, nous atterrissons en Norvège. Un petit coup de navette plus tard et nous nous retrouvons dans le centre ville. Après avoir déposé nos sacs à l'auberge, nous louons des vélos "velib style avant l'heure" et partons explorer la ville. L'hôtel de ville et ses deux tours, la citadelle d'Askershus, le quartier rénové des docks, le palais royal...
Pause photo dans Karl Johans gata à Oslo
Pour notre dernière soirée, nous dînons au restaurant, en terrasse, avant d'aller tester quelques boîtes et bars du centre ville. A l'image de cette semaine, cette dernière journée s'est passée à cent à l'heure, en profitant au maximum du peu de temps que nous avions. Nous rentrons épuisés à Paris, bien décidé pour ma part à retourner un jour plus longuement dans les pays nordiques.