La première fois que j'ai entendu parler d'Ushuaïa, la ville la plus australe du monde, c'était au CE2, il y a 21 ans. A l'époque la ville comptait environ 30 000 habitants, il y en a aujourd'hui le double et ça ne devrait qu'augmenter dans les années à venir. Bref, on n'a pas tant l'impression que ça d'être au bout du monde, et la ville en elle-même n'est pas particulièrement jolie. Mais située dans une baie sur le canal Beagle et entourée de sommets enneigés, ça change tout !

J'y suis resté six jours, ce qui m'a permis à la fois de monter sur les hauteurs en direction du glacier Martial, de visiter des musées (le minuscule Musée du Bout du Monde, et le Presidio, l'ancien bagne dans lequel étaient envoyés les pires criminels du pays entre la fin du XIX° siècle et la première moitié du XX°), de faire un tour en bateau sur le canal Beagle (pour admirer la vue sur la ville depuis la mer, voir quelques cormorans, otaries et pingouins et passer devant Puerto Williams au Chili, le village le plus austral du monde) et de randonner dans le parc national de la Terre de Feu, où la forêt avait déjà pris ses couleurs d'automne.

J'ai également eu le temps d'hésiter longuement, mais ça y est, j'ai finalement pris mon billet (à la dernière minute) pour ma prochaine destination. Ca m'a coûté deux bras, mais au moins comme ça je me mêlerai plus facilement à la population locale. Je ne suis pas sûr de pouvoir donner de nouvelles avant la fin du mois, alors soyez patients, et à bientôt pour la suite.