Deux ans après mes premiers pas en Amérique du Sud, qui allaient notamment me conduire jusqu'en Antarctique, je repars cet hiver dans la direction opposée, vers le Pôle Nord, en compagnie de Mariana pour 8 jours en Norvège. En plus de compter des paysages parmi les plus spectaculaires d'Europe, la Norvège est aussi un endroit privilégié pour admirer les aurores boréales. Et ça tombe bien, 2013 correspond justement à un pic de l'activité solaire, ce qui nous permet d'espérer des aurores encore plus vives et plus fréquentes que les autres années. Pour mettre toutes les chances de notre côté, nous visons haut et prévoyons d'aller passer 5 jours, et surtout 5 nuits, au nord du cercle polaire.

Première étape : Oslo. Juste avant d'atterrir, nous pouvons contempler la campagne norvégienne, entièrement recouverte de neige. Nous n'en manquerons pas durant tout le séjour. Nous rejoignons rapidement le centre ville pour profiter de la fin de l'après-midi. Oslo n'est en effet qu'une courte halte dans ce voyage, avant de repartir le lendemain pour une autre destination. Petit aparté pratique : pour se rendre de l'aéroport d'Oslo Gardermoen au centre-ville, préférez le train local NSB au Flytoget train express. La fréquence du premier est un peu plus faible, mais il est nettement moins cher et presque aussi rapide. Nous posons nos sacs à dos à l'auberge (Anker Hostel) et sortons aussitôt découvrir la ville.

Après mon premier et bref passage en 2006, ce n'est pas encore cette fois-ci que je profiterai pleinement d'Oslo. Mais c'est quand même l'occasion d'aller voir le tout nouvel opéra moderne, en bord de mer, qui n'existait pas il y a 7 ans. Tout le quartier est d'ailleurs en travaux et l'on peut donc s'attendre à d'autres changements importants dans les années à venir. Oslo ambitionne en effet de devenir la capitale européenne de l'architecture ! Nous nous dirigeons ensuite vers la forteresse d'Askershus, mais nous nous voyons refuser le passage par des militaires. L'endroit semble bloqué aujourd'hui. Nous poursuivons donc vers l'hôtel de ville, où est décerné chaque année le Prix Nobel de la Paix. Le carillon de l'horloge nous accueille, il est 17 heures et la nuit commence à tomber. Les trottoirs du centre-ville ont beau être pour la plupart dégagés, ce n'est pas le cas partout et nous manquons plusieurs fois de nous retrouver par terre après quelques glissades. Les crampons achetés avant le départ vont peut-être nous servir finalement ! Nous traversons l'esplanade qui fait face au port et rejoignons Aker Brygge, cet autre quartier très moderne bâti à l'emplacement des anciens docks, puis Karl Johans Gate, la rue principale d'Oslo qui nous mène du palais royal jusqu'à la gare centrale, tout en longeant quelques monuments comme le théâtre, le parlement où la cathédrale. Entre deux édifices, on trouve des galeries marchandes, des boutiques de design, des restaurants et des cafés où commencent à se retrouver les Osloïtes en cette fin de journée.

Après un repas rapide et un dernier tour pour voir l'opéra de nuit, nous rentrons nous coucher. La journée a été longue, et nous avons un train à prendre tôt le lendemain.